Blog

Guillon GRR 2015

Elite inside #10 avec Antoine Guillon

Antoine Guillon signe une très belle Victoire sur la Diagonale des Fous 2015, il nous livre ses impressions :

 

UTWT : Comment vas-tu après cette très belle victoire ? pas trop mal au doigt que tu t’es cassé pendant la course ?
Antoine Guillon : Ca va, on m’a immobilisé mon doigt cassé, ca fait un gros pansement mais ce n’est pas trop grave.

 

UTWT : Après une nuit de repos, quelles sensations gardes-tu de ta course ?
AG : C’était surprenant. pas confortable du tout d’être en tête et de devoir contenir ceux qui étaient derrière. On n’avait pas d’info sur le terrain et j’ai été dans l’impossibilité de faiblir. Fallait relancer tout le temps !

 

UTWT : c’était ta stratégie de passer en tête ? on a eu l’impression que tu avais décidé de te faire violence.
AG : je me suis dit c’est ouvert, ca peut être mon année. J’avais vraiment envie du titre qui était un des gros objectif de l’année et en plus je pouvais aussi faire quelque chose sur l’Ultra-Trail World Tour, alors j’ai été plus à l’attaque et je me suis fais violence. J’ai été très surpris de remonter les gars les uns après les autres et de me retrouver si vite en tête alors que je n’avais pas réellement forcé.

 

UTWT : Tu l’expliques comment ?
AG : je crois que j’étais réellement bien acclimaté à la course en altitude. A plus de 2000m j’ai quasiment tout le temps couru ce que je n’avais jamais fait les années passées. Au final si tu compares mon temps de cette année (24h17) aux 25h58 que j’avais fait sur le même parcours il y a 2 ans, j’ai gagné plus d’une heure ! J’ai plus attaqué et jamais pu baisser la garde.

 

UTWT : Comme quoi on apprend de soi à tout âge. Ca te donnes de nouvelles perspectives ?
AG : c’est certain que je vais peut-être appréhender les courses différemment, ca m’a montré que j’avais aussi d’autres possibilités.

 

UTWT : ici l’engouement est partout, comment as-tu vécu la présence quasi permanente des medias sur le parcours ?
AG : C’est sur ils sont tout le temps là. J’ai bien aimé être ventilé par un hélicoptère dans la montée du Taïbit, savoir que l’hélicoptère te suit parce que tu es en tête te booste, ca te dit aussi quand tu l’entends pas loin que les autres se rapprochent derrière et qu’il ne faut pas trainer. Tu es tellement sollicité sur les ravitos que j’ai failli repartir sans eau du Chemin Ratineau. Je répondais aux questions et j’en ai presque oublié de remplir ma poche. Je garde surtout en tête qu’ils sont partout et qu’ils font un super boulot pour promouvoir notre sport.

 

UTWT : Bon tu le sais en remportant le Grand Raid pour la 1ère fois tu fais aussi coup double en remportant le titre de Champion de l’UTWT. Tu vas donc venir chercher ton trophée à Paris le 5 novembre llors de la cérémonie des awards ?
AG : Je ne sais pas encore car normalement j’ai un déplacement de prévu à la Martinique ; Je ne pensais pas que ca serait à cette période là mais en même temps je ne pensais pas que je casserai un doigt qui risque de m’empêcher de courir. On va réfléchir et prendre très vite une décision.

 

UTWT : On croise les doigts. Sinon, tu sais déjà si tu défendras ton titre de champion UTWT en 2016 ?
AG : Oui on a déjà planifié la prochaine saison et je reviendrai sur l’UTWT. En principe, je m’alignerai sur la Transgrancanaria, à Madère et au Grand Raid de la Réunion.



%d bloggers like this: