Blog

L’histoire du trail running s’écrit encore à la Western States

L’histoire du trail running s’écrit encore à la Western States

 

 

Cette année, la Western States 100 Mile Endurance Run nous a réservé de belles surprises. L’apparition de nouveaux athlètes a donné une saveur particulière à la compétition et l’ambiance américaine de la course nous a encore fait rêver. Cet événement a tenu ses promesses et demeure l’une des courses les plus mythiques de la planète. Avis aux amateurs de trail running…

 

La désillusion de l’un, la consécration de l’autre :

 

Jim WALMSLEY (USA) devait écrire l’histoire à la Western States. Jim WALMSLEY avait tout pour faire une course incroyable. Jim WALMSLEY a volé sur tout le début du parcours mais Jim WALMSLEY s’est écroulé au mile 78. Un champion est celui qui sait rebondir malgré les défaites, malgré les épreuves et malgré les obstacles. Cette course lui laissera longtemps un goût amer mais il reviendra encore plus fort l’année prochaine.

 

« Mon rêve est devenu réalité hier ». C’est avec ses propres mots que Ryan SANDES nous décrit le mieux sa victoire à la Western States 100 Mile Endurance Run. Après quatre tentatives, c’est finalement la cinquième qui sera la bonne pour l’athlète Sud-Africain. Il affectionne particulièrement cette course et malgré les nombreux poursuivants derrière lui, la stratégie de Ryan a payé samedi dernier. Il a fait sa course sans penser aux autres, en étant concentré sur ses propres capacités physiques et le résultat à la fin est juste magnifique. Grâce à cette victoire, il entre pour la première fois dans le classement général UTWT à la 10ème place. Le prochain objectif de Ryan est la CCC® en septembre et il faudra compter sur lui.

 

Pour leur première course de l’Ultra-Trail® World Tour, les deux Américains Alex NICHOLS et Mark HAMMOND n’ont pas eu peur face aux meilleurs athlètes du monde. Respectivement 2ème et 3ème de la Western States 100 Mile Endurance Mile, ils ont réalisé une course incroyable. On peut dire que les Américains ont voulu briller chez eux. En effet, le TOP 10 masculin est majoritairement américain mis à part Ryan SANDES, Ian SHERMAN qui finit 7ème et Paul GIBLIN qui termine en 9ème position.

 

Cat Bradley, la nouvelle icône américaine du trail running :

 

La course féminine de la Western States 100 Mile Endurance Run a été d’une grande intensité et le verdict final s’est décidé au dernier moment. Après avoir longtemps été en tête de la course, Andrea HUSER (SUI) a vite succombé à la chaleur du soleil californien au mile 38. Yiou WANG (USA), qui avait déjà participé en 2016 a alors tenté sa chance mais a dû abandonner la course au mile 71.

 

A partir de ce moment-là, Cat BRADLEY (USA) a pris la tête de la course. Cette jeune Américaine de 23 ans, sans aucune pression, a su gérer sa course du début à la fin. Elle n’a pas cessé de creuser l’écart avec ses adversaires jusqu’à la ligne d’arrivée. Elle termine la Western States 100 Mile Endurance Run en 19h31m30s avec plus de 18 minutes d’avance sur Magadalena BOULET (USA), la deuxième de la course. « Je n’arrive pas à y croire », ce sont les mots de la nouvelle icône du trail Américain juste après sa victoire. Plus qu’une performance, c’est un véritable exploit pour cette enseignante et cela promet de belles choses pour l’avenir.

 

Malgré des problèmes de santé dès le début de la course, Magadalena BOULET a su rester concentrée sur son objectif de finir la course et être deuxième d’une telle course est déjà une victoire pour tous les athlètes. Son prochain objectif est simple : faire mieux que l’an dernier à l’UTMB® où elle a fini 5ème.

 

Sabrina STANLEY (USA) est l’outsider inattendue de la course cette année. A 22 ans, la troisième de la Western States 2017 est un nouveau visage pour le trail running. Après un début de course difficile, où Sabrina n’était même pas dans le TOP10, elle a su remonter tous ses adversaires pour terminer la course et terminer sur le podium.

 

TOP Western States

 

Mention spéciale pour l’ambiance de l’événement :

 

A la Western States 100 Mile Endurance Run, tous les coureurs sont applaudis au même niveau qu’ils soient premiers ou derniers. Karen BONNET en a fait l’expérience. Elle a terminé la course en 29h59m52s et est la dernière finisher de l’année 2017. Pour rappel, sur 369 participants, 248 peuvent se vanter d’être finishers de la plus célèbre course de 100 miles au monde. Un énorme bravo à tous ses coureurs qui vivent pour leur passion du trail.

 



%d blogueurs aiment cette page :