Blog

Magdalena Laczak : Interview d’une championne !

 

Comme à son habitude, la tant attendue Transgrancanaria HG a tenu toutes ses promesses ! Cette édition exceptionnelle a couronné pour la deuxième fois d’affilé Pau Capell et Magdalena Laczak. Les tenants du titre sont en effet revenus pour remettre en jeu leur place.
Cette année le parcours était un peu plus corsé que l’année précédente avec 5 km de plus. Mais cela n’a pas fait peur à notre athlète qui réalise une très belle performance avec un temps de 16:22:56 et qui finit donc une nouvelle fois à la première place.
Nous nous devions donc de rencontrer notre athlète polonaise !
La coureuse nous a confié que cette année la TGC était “mentalement très difficile” pour elle parce que tout le monde s’attendait à ce qu’elle défende son titre, ce qui était complètement nouveau pour elle. Elle s’est sentie “sous pression” mais une fois le top départ donné elle a su rentrer directement dans sa course. Elle était donc contente d’avoir su gérer son stress.
Néanmoins, la course était difficile pour Magdalena cette année. C’est sous une forte chaleur et un soleil de plomb que les concurrents se sont élancés. Magdalena nous a expliqué qu’elle était arrivée à Gran Canaria une semaine avant la course afin de s’accommoder aux températures élevées qu’elle apprécie généralement, mais cela ne l’a pas aidé cette année. Malgré un départ timide notre élite ne s’est pas démontée car elle connaissait la course et savait qu’il fallait qu’elle gère son propre rythme.

 

 

“Je m’attendais à ce que Miao Yao démarre à un rythme élevé et c’est exactement ce qu’il s’est passé”

 

 

Magdalena avait des compétitrices de taille pour cette édition mais la polonaise ne s’est pas laissée désarçonner et la chinoise a finalement abandonné.

 

 

Malgré tout, Magdalena était surprise de son propre rythme. En effet, elle ne courrait pas vite mais cela lui importait peu. Elle savait que courir à un rythme constant était la meilleure option. A cause d’une douleur au mollet Magdalena se devait de ralentir son rythme en descente car elle ne voulait pas trop pousser et risquer une blessure.

 

 

“Je pensais à la course et je voulais finir à une bonne place”

 

 

Pour la première fois elle n’a eu aucunes courbatures après la course. Elle a d’ailleurs déclaré qu’elle aurait pu commencer « un entraînement dur » dès le lendemain ! Elle sera de retour l’année prochaine !

 

 

“Je veux continuer à venir sur cette course car l’atmosphère est géniale et tout simplement parce que j’adore cet endroit”

 

 

Nous la retrouverons à l’Ultra-Trail du Mont Blanc et peut être aussi lors d’une autre course car elle souhaite gagner des points pour le classement de cette année.

 



%d blogueurs aiment cette page :